L’allaitement en vacances d’été, comment je gère ?

Ça y est, c’est la période estivale, vous vous apprêtez (enfin !) à partir en vacances. Et vous allaitez votre bébé, ce qui vous amène une foule de questions : comment vous organiser pour le trajet en voiture ? ou en train ? Comment gérer la chaleur ? Quels sont les bons réflexes en cas de canicule ?

Pas de panique. Vous avez déjà en main les ingrédients pour réussir vos vacances d’été : un peu de préparation, un soupçon d’organisation… et tout se passera bien ! Suivez le guide.

Comment je m’organise pour allaiter pendant un long trajet en voiture, en train… ?

Vous partez en vacances en voiture ? 

Commençons par le commencement : votre sécurité. N’allaitez jamais votre bébé pendant que la voiture roule. Je le sais aussi bien que vous, les hurlements dans l’habitacle, ce n’est pas agréable, mais prendre votre enfant avec vous pendant le trajet constitue un réel danger pour lui. S’il pleure, proposez-lui du lait exprimé ou arrêtez-vous dès que possible. 

Pensez-y, vous pouvez congeler votre lait avant le trajet et, le jour du départ, le mettre dans une glacière entre des pains de glace pour le laisser décongeler au fur et à mesure du trajet.

Vous conduisez ? Alors vous le savez, le conducteur est supposé s’arrêter au moins 15 minutes toutes les deux heures. Alors avec un peu de coordination, vous pouvez synchroniser les arrêts café-toilettes avec les tétées ! Et si vous n’avez pas besoin de passer par la case changement de couches (ou plein d’essence), vous n’avez même pas besoin de vous arrêter sur une aire d’autoroute avec station service et boutiques.

 

Vous partez en vacances en voiture ? Votre objectif : synchroniser vos pauses et l'allaitement de votre bébé

Vous partez en vacances en train ?

Là, c’est encore plus pratique : pas besoin de faire arrêter le train pour allaiter (les autres passagers vous seront d’ailleurs reconnaissants de vous abstenir). Vous pouvez nourrir votre bébé dès qu’il en manifeste le besoin

Pour les couches, il existe des espaces avec une table à langer dans tous les TGV, intercités et Ouigo : problème réglé ! Dans les TGV, si vous avez peur que votre bébé dérange vos voisins de voyage, vous pouvez réserver vos places dans un espace famille. Et ça tombe bien : en général, l’espace nurserie est situé à côté !
Et vous pouvez, quelle que soit la place que vous réservez, emmener votre poussette, qui voyagera avec vos bagages.

Vous partez en vacances en train ? Visez l'espace famille pour être à deux pas de l'espace nurserie et voyager avec d'autres passagers compréhensifs

Vous partez en vacances en avion ?

Bonne nouvelle : généralement, vous avez le droit de prendre avec vous, en cabine, un sac à langer en plus de votre bagage à main ! 

Si vous utilisez un tire-lait, privilégiez-en un manuel, qui ne nécessite pas de 3e sac : là, par contre, ça risque de coincer ! Pensez aussi que si votre vol est long, vous devrez emmener un sac réfrigérant… et de l’eau pour nettoyer votre tire-lait (celle de l’avion ne fera pas l’affaire).  

Si vous êtes amenée à transporter du lait tiré en cabine, contactez la compagnie aérienne au préalable pour vous assurer qu’ils ne voient pas d’inconvénient à ce que vous le transportiez. Certaines mères, on le déplore, se sont vues refuser le droit de l’amener avec elles.
Pour vous qui voyagez avec bébé, pensez à lui proposer le sein au décollage et à l’atterrissage, pour l’aider à libérer la pression dans ses oreilles !

Vous partez en vacances en avion ? Voyagez léger en cabine, donnez le sein au décollage et à l'atterrissage

J’allaite, quels sont les besoins en eau de mon bébé quand il fait chaud ?

Vous allaitez exclusivement ?

Alors votre bébé n’a pas besoin d’eau. Votre lait maternel est composé à 88% d’eau, et contient tous les électrolytes qui évitent la déshydratation de votre nourrisson. 

Cependant, la chaleur déshydrate grands et petits : il est probable que bébé demande beaucoup plus le sein, et s’il ne le fait pas, proposez-lui davantage. Comme ça, il peut faire des tétées “repas” et des tétées “boisson”. 

N’oubliez pas non plus de vous hydrater : en période de fortes chaleurs ou de canicule, on recommande aux adultes de boire au minimum 2,5 litres par jour. Si vous avez une activité intense, vous pouvez aller jusqu’à 4 litres !

Faites attention : donner de l’eau à votre enfant allaité exclusivement peut entraîner des déséquilibres dans les tétées. Il pourrait même paradoxalement s’en retrouver déshydraté. L’eau ne contient pas assez de sodium et bien évidemment ne lui fournit pas les précieuses calories dont il a besoin sur la journée. Son petit estomac sera rempli d’eau ce qui peut altérer son appétit. La tétée suivante pourrait alors être retardée ou écourtée et vous pourriez souffrir d’un engorgement puis d’une baisse de lactation. Répéter les biberons d’eau peut porter préjudice à la bonne prise de poids de votre bébé. 

En été, quand il fait chaud et que la canicule pointe, pensez à proposer davantage de tétées à votre bébé, plutôt que de lui donner des biberons d'eau Photo de Renaud Caillé

Votre bébé est diversifié ?

ême si votre enfant a commencé la diversification alimentaire, tant que la base de son régime reste le lait maternel, il faudra lui proposer aussi davantage de tétées. Il aura besoin de boire régulièrement de petites quantités d’eau.

Alors, rassurée ? Tout va bien se passer : on s’hydrate, on hydrate bébé, et on respecte les consignes de sécurité ! Finalement, rien de bien sorcier 😉 

Voir plus de contenu

Comment concilier allaitement et reprise du travail ?

Ça y est, votre congé maternité touche à sa fin et vous allez bientôt reprendre le travail. Comment poursuivre votre allaitement dans de bonnes conditions ? Quel matériel prévoir ? Quels sont les droits que vous garantit le Code du travail, que vous exerciez dans le secteur privé ou dans la fonction publique ? Mes éclairages pour reprendre sereinement votre travail tout en allaitant.

Lire l'article »

Vous souhaitez être informé de mes actualités ?

N’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir ma newsletter.