Enregistrement du podcast Galère sa mère | Magazine Parents

Nombreuses sont les mamans qui interrompent leur allaitement, alors qu’elles auraient souhaité le poursuivre plus longtemps.
Pour ce nouvel épisode, Dorothée Saada a choisi d’interroger Carole Hervé, consultante en lactation IBCLC à Paris. 

Galère sa mère !

Allaiter, pourquoi un tel moment de solitude ?

Nombreuses sont les mamans qui interrompent leur allaitement, alors qu’elles auraient souhaité le poursuivre plus longtemps. Pour ce nouvel épisode du podcast Galère sa mère, Dorothée Saada a choisi d’interroger Carole Hervé, consultante en lactation IBCLC à Paris. 

Qu’on ait fait le choix d’allaiter ou de donner le biberon, toutes celles qui ont essayé vous le diront : allaiter un premier bébé n’est pas un long fleuve tranquille. Entre les mauvais conseils, le manque d’accompagnement, les douleurs, la solitude et les pressions pour passer au biberon… nombreuses sont celles qui interrompent leur allaitement, alors qu’elles auraient souhaité le poursuivre plus longtemps. Si presque 70 % des Françaises démarrent un allaitement, le chiffre chute à 40 % quelques semaines après l’accouchement. Dorothée Saada a choisi d’interroger Carole Hervé, consultante en lactation IBCLC à Paris. Avec bienveillance et bonne humeur, elle nous délivre ses conseils pour surmonter les difficultés et mener à bien notre choix d’allaiter. Le temps que l’on souhaite, tout simplement.

Voir plus de contenu

Un bébé avec sa maman et son papa

Allaitement : quand consulter ? Pourquoi choisir une IBCLC (consultante certifiée en lactation) ?

L’allaitement, ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inné ! Les IBCLC sont là pour vous renseigner dès avant la naissance. L’objectif : vous préparer au mieux. Nous pouvons aussi vous accompagner jusqu’au sevrage. Et bien sûr, nous sommes formé·e.s pour vous guider à chaque étape de l’allaitement. Tour d’horizon des types de consultation que nous proposons.

Lire l'article »

Vous souhaitez être informé de mes actualités ?

N’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir ma newsletter.